Signe de richesse intérieure

« Ce quelque chose, je le reconnaissais : c'était l'immense domaine du rêve. L'humanité tient de lui sa noblesse. Nous sommes humains parce que nous avons accès à ce qui n'existe pas. Ceux qui cheminent jusqu'à ce continent invisible en reviennent les bras chargés de trésors qu'ils font partager à tous les autres. »

Jean Christophe Rufin « Le Grand Coeur »

1.jpg

Dans une ville située sur les côtes de l'océan du Nord vivait un homme qui était connu pour ses nombreux biens. Il habitait une très grande demeure, moderne et luxueuse. On le voyait souvent tenir des fêtes fastueuses dans un immense jardin entretenu avec soin et décoré d'une multitude de fleurs et de plantes luxuriantes.

Parmi ses nombreuses richesses figurait également une belle voiture, spacieuse et confortable dans laquelle il emmenait ses invités ainsi que les membres de sa famille pour de grandes balades au bord de la mer.

Non loin de lui habitait un homme qui n'avait pas cette chance. Il vivait dans une modeste demeure et ne possédait que peu de biens. Quand il apercevait son riche voisin partir en promenade, installé au volant de sa voiture, il le regardait tristement passer en se demandant pourquoi les choses étaient ainsi. Que possédait-il, lui ?

En y réfléchissant bien, il devait admettre qu'il avait un talent personnel qui consistait à lire et raconter des histoires. Oui, il adorait lire à voix haute et puiser dans son esprit des histoires fantastiques et divertissantes pour les raconter ensuite à qui voulait bien l'écouter.

Il arriva un jour que l'homme vivant dans la luxueuse villa tomba malade. Il dut rester longtemps alité, nécessitant des soins constants. Comble d'infortune, un ami qui avait emprunté sa belle voiture, eut un accident. Il n'y eut plus ni réceptions ni balades en voiture.

Son voisin, ayant appris son infortune, décida de lui offrir une séance de lecture afin de l'aider à se rétablir. Il se présenta un jour à la porte de la grande demeure et fut introduit auprès du malade.

Celui-ci l'accueillit avec joie et écouta attentivement l'histoire racontée. Il y était question de voyage dans un pays extraordinaire où les gens avaient la singulière aptitude de créer instantanément tout ce à quoi ils pensaient.

Le malade interrompit la lecture en demandant :

- Quelque chose m'échappe dans cette histoire. Si chacun crée ce qu'il veut, comment coordonner toutes les créations personnelles sans qu'elles ne se téléscopent l'une l'autre ? N'est-ce pas un peu chaotique tout ça ?

Son voisin le regarda et répondit :

- Non, il n'y a pas de chaos car toute création répond à une autre en harmonie.

- C'est-à-dire ?

-Il n'y a plus de désir égoïste, voyez-vous ? Chacun est au service de l'énergie qui permet ces réalisations. Ainsi, c'est elle qui coordonne chaque impulsion afin que toutes soient en harmonie les unes avec les autres. Tout n'est réalisé que pour illustrer l'harmonie et l'équilibre.

Après un moment de silence son interlocuteur dit :

- Eh bien, voici une belle histoire. L'imagination ne connaît pas de limites, n'est-ce pas ? Elle nous emporte là où nous voulons aller et ne dépend d'aucune contingence matérielle. Vous avez là un bien très précieux, cher ami.

 

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel