08/04/2016

Renaissance

"Travailler à soi-même, ce n'est pas faire preuve d'individualisme morbide.

Si la paix s'installe un jour, elle ne pourra être authentique que si chaque individu fait d'abord la paix en soi-même."

Etty Hillesum

anges.jpg


Anna avait déjà essayé de joindre Laure, sa meilleure amie, a trois reprises, sans succès. Elle voulait lui parler du dernier livre qu'elle avait lu et lui faire part de ce qu'elle y avait découvert. Cela lui semblait d'une importance capitale, suffisamment pour tenter de la joindre à tout prix.

A la quatrième tentative, Laure décrocha.

- Laure, enfin ! Où étais-tu tout ce temps ? Voilà trois jours que j'essaie de te joindre !

Laure répondit d'un ton joyeux :

- Oh, Anna ! Quel plaisir de t'entendre ! Désolée pour mon absence mais tu sais ce que c'est. Le travail, les enfants. Marco prépare un spectacle de théâtre et Pierre et moi n'avons plus une minute à nous depuis que les répétitions ont commencé. Comment vas-tu ?

- Je vais bien, merci. Dis moi, tu as entendu parler du livre de Raymond Khoury " Le dernier Templier" ?

- Non, jamais entendu parler. Pourquoi ?

- Parce que c'est un livre vraiment intéressant qui remet beaucoup de choses en question.

- Ah bon, comme quoi, par exemple ?

- Eh bien, rien que moins que les paroles des Evangiles.

- C'est un livre religieux ?

- Non, pas du tout. C'est une histoire qui retrace l'épopée des Templiers. Tu en as entendu parler ?

- Vaguement, oui.

- Eh bien, figure toi que l'auteur y fait référence aux Evangiles gnostiques qui remettent totalement en question les Evangiles du Nouveau Testament.

- Oui, et en quoi cela nous concerne-t-il ?

- Cela nous concerne dans le sens où ce qui serait écrit dans la Bible pourrait être faux.

- Oui, de toute manière, tu sais ce que je pense de la Bible. Ce n'est pas vraiment mon livre de chevet. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu me parles de tout ça. Qu'y a-t-il de si important dans ces écrits gnostiques ?

- Ils soulignent l'importance de se connaître soi-même, comme Socrate l'avait déjà énoncé 500 ans avant notre ère. Et ils vont plus loin encore. Ils stipulent que la connaissance de soi mène au Divin en soi.

- Le bouddhisme en fait mention, non ? Et C.G Jung aussi, je crois.

- Oui, absolument. Et, tu vois, tout est là aujourd'hui. Retrouver le Divin en Soi, c'est retrouver son pouvoir intérieur et se responsabiliser pour devenir maître de sa destinée au lieu de se laisser berner par des paroles illusoires.

- Oui, enfin, bon, je n'ai franchement pas le temps de penser à tout ce mic-mac spirituel en ce moment.

- J'en suis consciente, c'est sûr. Mais ça vaut quand même la peine d'y réfléchir un peu, non ? N'as-tu pas l'impression qu'on profite largement de notre crédulité et qu'on nous mène par la laisse comme des petits moutons ?

- Si, évidemment. Mais se responsabiliser n'est pas l'affaire de tout le monde. Il faut déjà en avoir envie, en prendre conscience.

- Oui, et c'est pour ça que je t'en parle. J'ai trouvé ce livre vraiment captivant et je suis persuadée qu'il a touché des millions de lecteurs.

- Tu me le prêteras à l'occasion ? Il faut que je voie ça d'un peu plus près. Peut-être est-il effectivement temps pour l'humanité de comprendre que remettre son pouvoir en une divinité qui ferait le travail à notre place est une pure illusion.

 

Michel Angelo.jpg

 

12:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.